La nouvelle République : Pourquoi un cadre à temps partagé